raphael richard
 Le premier guide 100% électronique
les nouvelles régles de l'Internet Economy
 
Télécharger l'ebook/ Acheter le livre
Interview/Presse
Communauté
L'auteur
Extraits
Critiques
 Qui est l'auteur de fr.agiligence.com ?
Nom: Raphaël RICHARD
Age: 43 ans
Fonction: DG, Neodia, CVFM
Expérience: veille, webmarketing, ebusiness
Interviews, conférences, articles

Le visage de l'ecommerce en 2016

L'ebusiness est un monde qui s'est révelé particulièrement impoyable, en particulier, parce qu'il se développe dans un contexte de crise économique et financière. La plupart des entreprises ont longtemps pensé que l'ebusiness se résumait à un site web. Elles ont ensuite compris qu'il fallait en assurer la promotion. Puis qu'il fallait peut être créer des extensions de ce site pour les partenaires (extranet). Puis, sont apparus les réseaux sociaux, qui les ont obligé à revoir leur discours officiel afin que l'on ne puisse dénoncer d'éventuels manques de cohérence sur les « social networks ». Puis est apparus la notion de digitalisation de l'économie. Aujourd'hui, les dirigeants sont submergés de nouveaux concepts, notions, technologies... lorsque les vedettes de l'économie de les perturbent pas encore plus en remplaçant des mots simples à comprendre par des mots aux contours plus. On ne dit plus tissus économiques, mais écosystème. On ne dit plus « représentation du monde », mais paradigme. On ne dit plus intermédiaire, mais plate-forme. On ne dit plus hébergement de serveurs, mais cloud. On ne dit plus services internet, mais SAAS. On en dit plus rupture technologique, mais disruption. On ne dit plus méthode de production, mais process. On ne dit plus programme, mais algorithme. On ne dit plus marketing direct, mais GRC...

Perdu au milieu d'un océan de mots, les entreprises ont souvent des difficulté à voir l'essentiel.

L'importance de maitriser la technologie au sens large :
- les technologies de publication de données sur internet (sites web, applications...)
On voit bien que, même dans un secteur comme la chaussure, la solidité de la plate-forme web de Sarenza (dont on ne présente plus l'activité) lui confére une avance ses concurrentes click and mortars que ce soit La Halle aux Chaussures, Minelli (chaussures femmes ) ou Chevignon (blouson en cuir )
- les technologies liées à la publicité et au marketing digital (campagnes d'achat de mots-clés dans Google, dans Facebook, sur les places de marché, référencement naturel). Il est surprenant de voir qu'alors qu'il existe des dizaines d'outils de veille, des sociétés comme Renault ont des difficultés à comprendre quelles sont les techniques d'acquisition de concurrents pure players comme Aramis Auto, Auto IES....
- les technologies d'analyse de donnés (web analytics, app analytics, big data...)span>
Le directeur marketing moyen sait-il qu'il existe plus de 40 systèmes de tracking sur le site web de la Redoute ?
- les technologies de partage de l'information en entreprise (réseaux sociaux d'entreprise, extranets...)
La plupart des entreprises découvrent les outils qui permettent de partager l'information et ne savent pas encore comment donner envie de partager cette information.
- les technologies de conception et de production industrielle.
LeLes outils de conception en 3D, les imprimantes 3D dont la révolution n'en finit pas de commencer, les robots de nouvelles génération et l'intelligence artificielle vont complètement transformer l'industrie telle que nous la connaissons au point de provoquer un rappatriement massif de la production en Europe. On parle désormais de Robolution. Demain, l'avantage compétitif ne sera peut-être pas le rapport compétences/coût de la main d'oeuvre, mais capital disponible pour l'investissement dans les robots.
- les technologies d'échange de données entre partenaires ou entre sites web.span>
Dans une économie mondialisée et ultra connectée, maitriser les languages et plate-formes d'échange de données est critique.
- les technologies liées à la sécurité.

L'ebusiness, c'est continuer à faire ce qui l'on faisait avant (produire, vendre, gérer) mais en accompagnant les clients qui migrent vers les sites et applications, en améliorant la productivité et en augmentation la réactivité et l'agilité des entreprises grâce aux technologies dites de l'information.

 


 
 
 

 Copyrights